La CALACS l’Espoir des Iles forme les intervenantEs de sa région

La CALACS l’Espoir des Îles, aux Îles-de-la-Madeleine, a offert la semaine dernière une formation aux divers intervenantEs de l’île sur la question de la prostitution.

C’est après avoir suivi la formation de formatrices offerte par le Services aux collectivités de l’UQAM, en collaboration avec la CLES et le Regroupement québécois des CALACS, que les intervenantes ont entrepris de partager leurs savoirs à leurs pairs. Au menu de la formation : définition des concepts, place de la prostitution dans le continuum des violences envers les femmes, recrutement par les proxénètes et pistes de solutions pour lutter contre l’exploitation sexuelle.

En entrevue à l’émission Bon pied, bonne heure! de la Première chaine de Radio-Canada, Myriam Turbide, intervenante au CALACS l’Espoir a expliqué que si la prostitution de rue n’est pas une réalité aux Îles-de-la-Madeleine, il n’en demeure pas moins que l’exploitation sexuelle est bien présente, sous la forme de prostitution « de fin de mois » ou encore d’échange d’actes sexuels contre de la drogue. De plus, si le recrutement n’est pas un problème sur l’Île, il demeure important de sensibiliser les jeunes – qui quittent généralement les Îles pour aller faire leurs études en ville – afin que ces dernièrEs soient outilléEs pour éviter les pièges tendus par les recruteurs.

Pour entendre l’entrevue fort intéressante qu’a accordé Mme Turbide à la journaliste Isabelle Lévesque, c’est ici.